Priorisation des tâches méthode Moscow

Priorisation des tâches avec la méthode MoSCoW

La méthode MoSCoW est très utilisée dans la gestion de projet ou le développement de logiciel (utilisant une méthode Agile) où il est important de comprendre les priorités du client ou les fonctions à intégrer dans un produit. Ce n’est pas une méthode de productivité, mais une méthode de priorisation des tâches. L’avantage sera donc de pouvoir utiliser cette méthode que vous utilisiez GTD, résultats agiles, méthode d’Ivy Lee ou même une simple liste de tâches.

En quoi consiste la méthode MoSCoW

MoSCoW est simplement un acronyme dont les lettres signifient en anglais:

  • M : Must have, ce que l’on doit faire – essentiel
  • S : Should have, ce que l’on devrait faire – important
  • C : Could have, ce que l’on pourrait faire – souhaitable
  • W : Won’t have this time, ce que l’on ne pourra pas faire cette fois – ce que l’on vaudrait faire s’il restait du temps

*Les “o” ne sont là que pour créer un acronyme facile à se rappeler.

Pourquoi utiliser la méthode MoSCoW

D’autres méthodes on tendance à employer des chiffres pour les priorités. Par exemple, certaines méthodes agiles ou certains gestionnaires de tâches comme Todoist vont utiliser P1, P2, P3 et P4 avec P1 pour priorité 1, priorité étant la plus importante. Le problème avec ce système de priorisation est de vraiment comprendre ce qu’ils signifient exactement. Le fait d’avoir un mot pour définir une priorité permet d’être plus concis lorsque l’on priorise une série de tâches. A noter que cette méthode est efficace surtout lorsque l’on a une contrainte de temps ou que l’on doit respecter une date limite.

Remplir sa feuille d’imposition et la renvoyer avant la date sera sûrement M, essentiel.
Commencer à regarder la série House of Cards sur Netflix alors que vous souhaitez commencer un commerce en ligne sera un W (à remettre à plus tard).

Avec tous les outils que l’on a à portée de main aujourd’hui, ainsi que tous les médias et informations disponibles, il est facile de créer une liste interminable de tâches. Que ce soit sur le plan personnel ou professionnel, notre temps est limité. Si nous voulons accomplir des projets à long terme, il est indispensable de prioriser ses tâches et de ne focaliser que sur les plus importantes, celles qui feront avancer nos projets, non celles qui nous donneront le plus de satisfaction.

La méthode de MoSCoW est facilement applicable dans un gestionnaire de tâches tel que Nozbe ou Todoist grâce à l’utilisation d’étiquettes (tag).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Notice: Trying to get property of non-object in /home/nicolasd/public_html/vieintentionnelle.com/wp-content/plugins/a2-optimized-wp/A2_Optimized_OptionsManager.php on line 1564