12 pratiques indispensables pour vivre en pleine conscience

12 pratiques indispensables pour vivre en pleine conscience

Temps de lecture estimé : 6 min 32 sec

Ces derniers mois, j’ai concentré mon attention à vivre en pleine conscience. Même si j’ai parfois un peu oublié mon objectif, j’ai appris certaines choses valant la peine d’être partagées.

La première chose est que l’effort demandé pour vivre en pleine conscience en vaut la chandelle. C’est une vie dans laquelle on est éveillé et non dans un état de rêve dans lequel on est souvent plongé ; état dans lequel notre esprit est partout sauf dans l’instant présent, bloquant sur les pensées de ce que l’on va faire plus tard, sur ce que quelqu’un a dit ou encore sur ce qui nous stresse ou nous énerve. L’état d’esprit où l’on est perdu dans notre smartphone ou les réseaux sociaux.

Cela en vaut la peine, car être éveillé signifie que l’on ne manque rien de la vie que nous parcourons. Être éveillé veut dire que l’on a conscience de ce qui se passe dans notre esprit et que nous sommes plus intentionnels dans nos choix plutôt que d’agir impulsivement tout le temps.

La deuxième chose que j’ai apprise est que l’on oublie. On oublie sans cesse d’être éveillé. Mais ce n’est pas grave. La pleine conscience est un processus que l’on oublie et que l’on se rappelle de façon répétée. Tout comme la respiration est un processus répété d’inspiration et d’expiration.

La troisième chose est que vivre en pleine conscience n’est pas juste une seule chose. Ce n’est pas juste méditer. Ce n’est pas non plus seulement se concentrer sur nos sensations, maintenant à cet instant. J’ai constaté que vivre en pleine conscience est une collection d’outils connexes, étant peut-être différentes façons d’obtenir le même résultat, chacun étant utile à son propre égard.

Je vais partager ces outils dans cet article en espérant que vous les examinerez un par un.

Pourquoi devriez-vous y accorder de l’importance?

Pourquoi s’embêter à prendre le temps d’apprendre ces outils? Est-ce juste pour une idéale vie sereine et sans stress?

Non. Une vie sans stress est impossible. Mais ces outils vous aideront sûrement à être mieux préparé pour faire face au stress.

De plus, ils vont vous aider à surmonter la peur de l’échec et la peur de l’inconfort qui vous retiennent et qui vous empêchent de créer des changements positifs dans votre vie.

Ces outils vous aideront à lancer votre nouveau blog, lancer votre compagnie, écrire un livre, mettre votre premier album en ligne, trouver votre but dans la vie ou encore devenir la personne que vous avez toujours voulu devenir.

C’est ce que j’ai constaté. Je suis certain que vous trouverez aussi ces outils très utiles.

Les pratiques

Cette liste n’est bien sûr pas exhaustive. C’est juste une collection de choses que j’ai apprises et que j’ai pratiquées, des choses que j’ai trouvées valant le coup d’être partagé.

1. Méditation

La méditation est là où la pleine conscience commence. Cela n’est pas compliqué. Vous pouvez rester assis immobile même pour une minute par jour pour commencer (visez 3 à 5 minutes après une semaine) et tournez votre attention vers votre corps et votre respiration. Remarquez quand vous commencez à vous perdre dans vos pensées et retournez tranquillement vers votre souffle. Répétez cela pendant une minute.

2. Soyez éveillé

On pratique la méditation pour être éveillé, ce qui n’est pas l’état de rêve (esprit vagabondant dans les pensées, perdues dans le monde en ligne, pensant aux indignations du passé et s’inquiétant du futur, etc.), mais d’être éveillé dans l’instant présent. Être éveillé est quelque chose que l’on peut faire tout au long de la journée, à n’importe quel moment, si vous vous en souvenez. S’en souvenir est l’astuce.

3. Observez vos désirs

Quand j’ai arrêté de fumer en 2005, le plus important des outils que j’ai appris était l’observation de mon désir de fumer. Je pouvais m’asseoir et observer mon désir augmenter puis diminuer, jusqu’à ce qu’il disparaisse, sans rien avoir à faire. Cela m’a appris que je ne suis pas mes désirs, je n’ai pas à agir à chacun de mes désirs et cela m’a aidé à changer toutes mes autres habitudes. Observez votre désir de vérifier vos émails ou vos réseaux sociaux, de manger quelque chose de sucré ou frit, de boire de l’alcool, de regarder la Télévision, d’être distrait, de procrastiner. Ces désirs vont et viennent ; vous n’avez pas à agir sur eux.

4. Observez vos idéaux

Nous avons tous des idéaux, tout le temps. Nous avons l’idéal que notre journée se déroulera parfaitement, que les gens seront gentils et respectueux envers nous, que nous serons parfaits, que nous allons réussir notre examen ou notre importante réunion, que nous n’allons jamais échouer. Bien sûr, nous savons, par expérience, que ces idéaux ne sont pas réels, qu’ils ne se réaliseront jamais et qu’ils ne sont pas réalisent. Mais nous les avons toujours et ils nous causent du stress, des angoisses et de la peine sur quelque chose ou quelqu’un que nous avons perdu. En laissant aller ces idéaux, nous pouvons laisser aller notre souffrance.

5. Acceptez la vie et les gens tels qu’ils sont

Quand j’ai arrêté d’essayer de changer quelqu’un que j’aimé et que je l’ai accepté pour qui elle était, j’ai été capable d’être avec elle et d’apprécier le temps passé avec elle. Cette acceptation a le même effet sur toutes les choses que l’on fait : accepter son collègue, son enfant, son épouse, mais aussi accepter une situation pénible, un sentiment désagréable, un son irritant. Quand l’on arrête de combattre les choses telles qu’elles sont, nous les acceptons tels quels, et nous sommes beaucoup plus paisibles.

6. Laissez aller vos attentes

C’est vraiment comparable aux deux précédents points, mais j’ai toute de même trouvé ça utile. C’est utile d’observer ses attentes concernant un évènement futur, un nouveau projet ou entreprise, et de se rendre compte que cela n’est pas réel et que cela cause stress et déception. Nous causons notre propre souffrance et nous pouvons la soulager en laissant aller nos attentes qui y sont la cause. Jetez vos attentes dans l’océan.

7. Soyez satisfait dans l’inconfort

La peur de l’inconfort est grande. Cela pousse les gens à rester bloqué avec leurs vieilles habitudes, de ne pas se lancer la nouvelle entreprise qu’ils veulent commencer, d’être coincé à un travail qu’il n’aime pas, car on a tendance à rester en terre connue et là où l’on est confortable plutôt que d’essayer quelque chose de nouveau et inconfortable. Mais avec de la pratique, on peut être satisfait dans l’inconfort. Commencez avec des choses qui sont un peu inconfortables et qui vous permettront d’élargir votre zone de confort.

8. Observer votre résistance

Quand vous essayez quelque chose d’inconfortable ou que vous essayez d’abandonner quelque chose que vous aimez ou que vous êtes habitués à faire, vous ferez face à de la résistance. Mais vous pouvez juste observer la résistance et être curieux. Observez votre résistance à faire les choses qui vous ennuient, comme un son assourdissant interrompant votre concentration par exemple. C’est pareil pour la résistance envers la nourriture que l’on n’aime pas, d’avoir chaud ou froid, ou d’avoir faim. Observez la résistance et sentez l’a fondre.

9. Soyez curieux

Trop souvent, nous sommes coincés dans nos habitudes et nous pensons savoir comment les choses devraient être. Au lieu de ça, soyez curieux. Faites des recherches. Expérimentez. Laissez aller ce que vous pensez savoir. Quand vous commencez un nouveau projet et que vous avez peur d’échouer, plutôt que de penser “oh non, je vais échouer” ou “oh non, je ne sais pas qu’est-ce que cela va devenir”, essayez de penser ainsi “voyons voir ça, renseignons-nous sur ça”. Ainsi, il n’y aura plus la peur de l’échec, mais la joie d’être curieux et de découvrir. Apprenez à être satisfait dans l’incertitude.

10. Soyez reconnaissant

Nous nous plaignons de tout. Mais la vie est un miracle. Soyez reconnaissant dans tout ce que vous faites. Soyez reconnaissant quand vous commencez une nouvelle habitude et que vous y tenez. Soyez reconnaissant quand vous êtes avec quelqu’un et que vous serez plus heureux avec eux. La vie est incroyable si vous apprenez à l’apprécier.

11. Laissez aller votre contrôle

Nous pensons souvent que nous sommes en contrôle des choses, mais cela n’est qu’une illusion. Notre obsession avec l’organisation, nos buts et notre productivité est par exemple une illusion qui contrôle notre vie. Mais la vie est incontrôlable et juste quand nous pensons que nous avons les choses bien en main, quelque chose d’inattendu arrive perturbant tout. Ainsi nous sommes frustés, car les choses ne se passent pas comme on l’avait prévu. Au lieu de ça, laissez aller votre contrôle et apprenez à aller avec le courant.

12. Soyez compatissant

Cela semble banal, mais la compassion pour autrui peut changer la façon dont vous voyez le monde dans la vie de tous les jours. La compassion pour vous-même peut changer votre vie. Ce sont les deux choses dont vous devez vous rappeler, vivre en pleine conscience, c’est de se rappeler d’être compatissant après que l’on est oublié.

La pratique

Cela paraît beaucoup de choses à digérer et à se rappeler.

Il y a de l’espoir. J’oublie souvent ces choses, mais je me souviens et me dis: “Ah, j’ai encore oublié !” Et puis, je pratique à nouveau.

Et puis, j’oublie, mais je réfléchis, j’apprends et je pratique à nouveau.

C’est le processus d’apprendre la pleine conscience. Oublier et se rappeler, encore et encore.

Et cela vaut la peine de s’en souvenir.

Article original traduit de l’anglais : 12 Indispensable Mindful Living Tools by Leo Babauta

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Notice: Trying to get property of non-object in /home/nicolasd/public_html/vieintentionnelle.com/wp-content/plugins/a2-optimized-wp/A2_Optimized_OptionsManager.php on line 1564